· 

Les seniors et le numérique

 

La fracture numérique des seniors de 50 à 60 ans se résorbe petit à petit. Ils s’équipent désormais en smartphones, ordinateurs ou encore tablettes. Le fossé générationnel se rétrécie pour le plus grand bonheur des acteurs qui y œuvrent. Mais qu’en est-il des plus de 60 ans ?

 

Depuis une quinzaine d’années, ils ont su s’adapter. Les nouvelles technologies, puis l’arrivée d’Internet dans leur entreprise pour remplacer le Minitel les ont convaincus. Même s’ils ne sont pas des digital natives, les seniors n’ont pas été réfractaires à l’idée de se connecter. Bien au contraire.

 

Ils sont désormais convaincus que les nouvelles technologies peuvent les aider à répondre à leurs attentes et à leurs besoins. Même si le coût reste un frein ; l’apprentissage de ces nouveaux outils n’en est plus un. Aujourd’hui, selon l’étude Le Baromètre 55+ de TNS Sofres, près de 2 seniors sur 3 utilisent internet : 30% sont très souvent connectés, 17% le sont souvent, 11% le sont occasionnellement, et enfin 5% l’utilisent rarement.

 

Majoritairement, ce sont les seniors de 55 à 60 ans qui sont connectés, avec une majorité d’homme (68%). Généralement, les usages d’Internet se font pour communiquer avec ses proches (75%), s’informer sur l’actualité (70%) et et se renseigner sur des produits ou services (70%). Ils sont désormais de moins en moins perdus face à l’univers du numérique.

 

Aujourd’hui, les acteurs du marché misent énormément sur ces nouveaux profils, et ne manquent pas de moyens pour séduire cette génération de baby-boomers. Les technologies cybernétiques sont désormais adaptées aux seniors de 60 ans et plus : smartphones avec Internet intégré, tablettes tactiles simples d’utilisation. La communication intergénérationnelle est bien en place !

 

Alors oui, il existe une fracture numérique mais elle est d’abord sociale et géographique. Les personnes isolées bénéficient de moins d’accompagnement pour se connecter ou d’un aménagement numérique moins adapté. Mais, grâce aux politiques mises en œuvre sur l’aménagement numérique du territoire, cette rupture va se voir dissoute petit à petit.

 

Chez Benevolt, nous avons bien compris cet enjeu. Ainsi, nous avons voulu que notre plateforme numérique benevolt.fr soit la plus simple d’utilisation possible. Remplissez votre profil et le tour est joué !  

Écrire commentaire

Commentaires: 0