· 

Retraite & Vacances ?!

« Parti pour des grandes vacances sans septembre qui les finit, ce sera toujours dimanche et y aura plus jamais de lundi »

Benabar Monsieur René

 

La retraite est souvent comparée à des vacances sans fin. Si par « vacances », on entend « absence de travail », c’est vrai. Dans ce cas, pas de vacances pour les demandeurs d’emploi, les parents au foyer et les retraités.

 

Or la retraite, comme la recherche d’emploi ou le quotidien des parents au foyer ont leur propre structure voulue ou subie, leurs règles de fonctionnement, leur rythme, leurs habitudes, leurs contraintes.

Entre activités de loisirs, bénévolat, entretien du logement, garde des petits enfants, la vie de retraité est bien rythmée

 

 

Etymologiquement, « vacances » vient du latin « vacum », le vide. Le vide que l’on peut remplir à son gré, selon ses envies, ses humeurs, au jour le jour. Et ça tout le monde y a droit !

 

Faire de balades en pleine nature, traîner le soir en terrasse, flâner dans un musée (en août ils sont souvent déserts), planter son parasol dans une crique, redécouvrir sa ville abandonnée par ses habitants, se risquer à goûter le pain d’une autre boulangerie (la sienne étant fermée pour congés annuels), oublier son téléphone sur une étagère, oublier d’allumer la télé, accueillir des amis sur la route de leurs vacances, improviser un pique-nique, renoncer à laver les vitres (à la première pluie, elles seront à nouveau sales), faire la connaissance de ses nouveaux voisins, boire un café avec la vieille dame du quartier qui s’ennuie pendant l’absence de ses enfants, partir un peu, écrire des cartes postales, repeindre le mur du couloir, arroser son jardin et celui des voisins… changer de rythme !

 

C’est le temps pour penser, pour lire, pour rêver dans un pays au ralenti. Se ressourcer pour écrire avec énergie une nouvelle page dès la rentrée !

 

 

Alors profitez !

Écrire commentaire

Commentaires: 0